La boxe


Historique

La boxe est un sport de combat pratiqué depuis le XVIIIe siècle à un contre un, qui recourt à des frappes de percussion à l’aide de gants matelassés.

Elle désigne généralement la boxe anglaise. Par extension, de nombreuses disciplines ont pris le nom de boxe : les « boxes sportives » du XIXe siècle et XXe siècle comme les boxes pieds-poings réglementées en Europe.

Les plus connues sont la boxe américaine, le kick-boxing, la savate (ou boxe française), le chausson ou le panache, cousins de la boxe française, les boxes asiatiques dites « martiales » comme la boxe chinoise, le kung-fu-wushu, la boxe khmère, la boxe birmane et la boxe thaïlandaise (muay-thaï) entre autres.

Valeurs

La boxe est associée à :

  • L’excellence sportive
  • L’éducation
  • L’insertion
  • La parité dans la pratique

Ainsi les jeunes y découvrent les notions de respect, de discipline, de confiance et de dépassement de soi.

Grades

Chaque passage s’articule autour de trois ateliers :

– Une partie technique

– Une partie assaut à thèmes

– Une partie assaut libre.

Sénégal

C’est en 1920 que la boxe a fait son apparition au Sénégal, sous l’instigation d’un européen du nom de Yolan.

Deux ans plus tard, le 24 septembre 1922, l’enfant de Saint Louis au Sénégal, Louis Mbarrick Phal alias Battling Siki acquiert le titre de champion du monde des mi-lourds (75-81 kg) après avoir mis K.O Georges Carpentier au 4ème round. Devenant par la même occasion le premier africain champion du monde de boxe. Quelques années après la carrière de Batling Siki, un autre sénégalais se dévoile.

Assane Diouf a remporté deux titres de champion de France des moyens (71-75 kg) en 1945 et 1948 à l’âge de 37 et 40 ans.

Ces deux acteurs ont participé à la popularisation de la boxe sénégalaise. Ce dernier possède un stade à son nom qui est en cours de restitution après sa démolition en 2007.