L’histoire du judo


Le Judjitakyoei (entraide et prospérité mutuelo, une inspiration de la nature

En observant les branches chargées de neige et voyant les plus grosses cassées sous le poids de l’agresseur naturel, alors que les plus souples s’en débarrassaient en pliant, un moine japonais fit le constat suivant : le souple peut vaincre le fort.

S’inspirant de cette observation et des techniques de combat des samouraïs, Jigoro KANO posa en 1882 les principes fondateurs d’une nouvelle discipline :

le Judo « voie de la souplesse ».

En proposant un développement physique, moral et spirituel, le Judo permet aux judokas de s’épanouir en harmonie avec eux-mêmes et surtout avec les autres.

 


 

Le Code Moral du Judo

Véhicule des valeurs fondamentales qui s’imbriquent les unes dans les autres, pour édifier une formation morale. Le respect de ce code est la condition première, la base de la pratique du Judo.

La politesse, c’est le respect d’autruile code moral

Le courage, c’est faire ce qui est juste

La sincérité, c’est s’exprimer sans déguiser sa pensée

L’honneur, c’est être fidèle à la parole donnée

La modestie, c’est parler de soi-même sans orgueil

Le respect, sans respect aucune confiance ne peut naître

Le contrôle de soi, c’est savoir taire sa colère

L’amitié, c’est le plus pur des sentiments humains


ceintures_de_judo
 Le passage de grade

 

 

« Les judokas sont amenés à démontrer leurs compétences techniques et leur évolution d’intégration du Code moral du judo. Cela se traduit par un passage de grade qui se déroule en général à la fin de la saison sportive avec leur professeur. Les élèves effectuent certaines techniques en fonction du prochain grade, et cela jusqu’à l’ultime :

l’obtention de la ceinture noir


Sénégal_20140012
Les entraînements

Le plus jeunes judokas pratiquent leur sport de manière ludique sous forme de jeux proposés par l’entraîneur qui les aide à prendre confiance en eux même et à découvrir leur propre corps, qui va évoluer. pour ensuite apprendre techniques et stratégies.

Après cette première phase d’apprentissage, les judokas apprennent les mouvements de base, puis les techniques et les stratégies de combat.